Selon Isabelle Adjani, "en France, c'est autrement sournois" — Affaire Weinstein

Isabelle Adjani

Isabelle Adjani Plus

L'actrice française Isabelle Adjani a notamment accordé une tribune au JDD, dans laquelle elle dénonce le harcèlement en France, "autrement plus sournois". Depuis les révélations du New York Times et du New Yorker, des dizaines d'actrices ont accusé le producteur hollywoodien d'avoir abusé d'elles. Et à l'étendre au cinéma français.

Pour Isabelle Adjani, l'affaire Harvey Weinstein, qu'elle concerne les États-Unis ou la France, est symptomatique d'un problème sociétal plus large.

"En France, il y a les trois G: galanterie, grivoiserie, goujaterie".

Elle continue en rapportant des paroles qu'elle a "souvent entendues" dans des maisons de production ou chez les décideurs: "Toutes des salopes, toutes des putes de toute façon ces actrices". Elle finit par dénoncer "l'impunité et le silence" qui entourent les cas de harcèlement sexuel.

"Les actrices, tout comme les ouvrières, les agricultrices ou les ingénieures, les commerciales ou les institutrices, les mamans ou les putains, sont toutes libres de baiser, libres d'avorter. Et libres de parler", conclut la comédienne.

Le scandale Harvey Weinstein travers les frontières. La mesure fait alors l'objet d'un décret signé du président de la République, Grand Maître de l'Ordre.

Dernières nouvelles