Facebook : l'abonnement payant pour lire les articles sera d'abord lancé sur Android

Bien que Facebook assure que les gains seront totalement reversés aux éditeurs de presse dont les articles seront payants, Apple estime que le réseau social basé à Menlo Park augmentera sa fréquentation grâce à cette fonctionnalité.

Facebook a annoncé l'arrivée imminente de l'abonnement payant (pour lire les articles via Instant Articles) sur Android.

Le réseau social Facebook a annoncé jeudi qu'il allait permettre aux éditeurs de presse de faire plus facilement payer les utilisateurs pour accéder aux articles, suivant ainsi le chemin de Google qui vient d'annoncer des mesures similaires. Il sera conduit pendant quelques semaines sur la version mobile de Facebook, uniquement pour la plateforme Android.

" Plus tôt cette année, de nombreux éditeurs ont identifié les abonnements comme une priorité absolue, nous avons donc travaillé avec un groupe diversifié de partenaires pour concevoir, affiner et développer un test adapté à une variété de modèles d'actualités premium ", ont expliqué Campbell Brown, Alex Hardiman et Sameera Salari, cadres chez Facebook.

Si une personne s'abonne après avoir demandé, l'éditeur traitera le paiement directement et gardera 100% du revenu, Facebook a déclaré.

Des médias comme Le Parisien, Bild, Boston Globe, Republica, Spiegel, Telegraph et autres Washington Post pourront poster des Instant Articles qui ne pourront être lus que si l'utilisateur s'acquitte d'une somme d'argent. Dans les faits, l'internaute navigue directement sur le site de la publication depuis Facebook où il peut payer son article ou s'abonner, laissant au journal la totalité des revenus ainsi générés.

Facebook a déclaré que cela permettrait de divers paywalls, y compris un système "compteur" avec un nombre fixe d'articles ainsi qu'un "modèle freemium" où certains contenus sont verrouillés à la discrétion de l'éditeur. Le second est plus permissif pour les médias, qui peuvent choisir de rendre tel article gratuit et tel article payant. Deux versions de cet abonnement seront en réalité testées, en partenariat avec dix grands groupes de médias.

Dernières nouvelles