Surdosage de Dépakine : un bébé frôle la mort, ses parents portent plainte

Marseille

L'hôpital de la Timone à Marseille

Les parents d'un bébé de 20 mois ont décidé de porter plainte contre l'hôpital marseillais de la Timone, rapporte France Bleu.

Âgé de 20 mois, Nilo, qui vit à Meyreuil (Bouches-du-Rhône), près d'Aix-en-Provence, est atteint d'une tumeur au cerveau, qui lui impose un lourd traitement, à base de bêta-bloquants et de Dépakine, un anti-épileptique.

Suivi par l'hôpital de la Timone, à Marseille, Nilo y a été conduit en urgence, vendredi 27 octobre, indique France Bleu Provence.

L'interne qui a prescrit le médicament, aurait fait une erreur de conversion entre milligrammes et millilitres. "Il s'endormait presque tout de suite après avoir pris ses médicaments" explique-t-il à la radio. Nilo est sorti de l'hôpital dimanche matin, mais à cause de ce surdosage, un risque hépatique demeure. Il pourrait également y avoir des complications sur le foie et les reins.

Les parents de Nilo dénoncent, plus globalement, les mauvaises conditions sanitaires à l'hôpital de la Timone et envisagent de faire soigner leur bébé à Paris. "On croise les doigts" dit son papa.

Une erreur qu'ont d'autant moins acceptée les parents que leur enfant avait déjà contracté un staphylocoque doré lors d'une intervention chirurgicale. "Il faut voir dans quel état sont certains services, les personnels n'ont pas assez de temps pour bien s'occuper de tout le monde, les pansements sont parfois faits n'importe comment. On a même vu des cafards à l'hôpital", décrit le père de Nilo.

Dernières nouvelles