Les marques à éviter… parce que bourrées de pesticides — Thé

Une tasse de thé peut contenir jusqu'à 17 pesticides

Jusqu'à 17 sortes de pesticides dans votre tasse de thé

L'ensemble des références de thé noir et vert analysées par "60 Millions de Consommateurs" contiennent des pesticides.

Le thé est la deuxième boisson la plus consommée au monde.

Dans son numéro de novembre 2017, le magazine s'est en effet penché sur 16 thés noirs et 10 thés verts de marques commercialisées en France telles que Kusmi Tea, Lipton et Auchan . La particularité du thé est que ces feuilles ne sont pas lavées pour ne pas perdre de sa saveur, ce qui expliquerait que les pesticides aient pu se retrouver dans les sachets. De même, le magazine alerte sur la présence dans certains thés testés d' alcaloïde , une molécule toxique et cancérigène que l'on trouve naturellement dans certaines herbes sauvages. "Ce sont des quantités faibles de pesticides, qui la plupart du temps sont inférieures aux limites autorisées", nuance au micro d'Europe 1 Benjamin Douriez, rédacteur en chef de 60 Millions de Consommateurs.

Des métaux nocifs pour la santé comme du mercure ou de l'arsenic ont aussi été découverts en très faible quantité. Patricia Chairopoulos, journaliste à 60 Millions de Consommateurs, explique, toujours sur Europe 1: "Lors de la récolte, si le thé est mal trié, des mauvaises herbes peuvent rester parmi les feuilles et secréter ces substances alcalogènes qui sont cancérigènes pour l'homme". "Le problème que nous dénonçons, c'est qu'il n'y a pas d'encadrement réglementaire pour ces alcaloïdes, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de valeur limite".

Varier les marques pour protéger sa santé. Résultat édifiant: les 26 thés analysés contiennent des pesticides .

L'enquête de 60 millions de consommateurs révèle que les sachets de thé peuvent contenir jusqu'à 17 pesticides différents!

Mais les pesticides ne sont pas les seules choses qui ont été découvertes à l'intérieur des sachets.

À noter que certaines toxines restent parfois sur les feuilles et ne passent pas dans l'eau. Mais pour éviter une consommation trop importante de produits dangereux, plusieurs spécialistes conseillent de changer régulièrement de marque de thés, une fois par mois par exemple.

Dernières nouvelles