Taxe Netflix: Québec prêt à agir seul, dit Leitao

Le ministre des Finances du Québec Carlos Leitão

La Presse canadienne Le ministre des Finances du Québec Carlos Leitão

Le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitao, entame des démarches en ce sens et tend la main à son homologue fédéral Bill Morneau afin qu'Ottawa change d'avis.

Le Québec est prêt à agir seul pour taxer Netflix.

"Nos taxes de vente doivent s'adapter aux réalités du XXIe siècle, il en va de l'équité et de la légitimité de nos régimes fiscaux. Nous ce qu'on réitère, dans notre lettre, c'est notre intention, pour un souci d'équité, de percevoir cette taxe-là, c'est tout".

Le ministre des Finances dit avoir l'assurance que Netflix se pliera de bonne grâce aux nouvelles consignes fiscales du gouvernement du Québec.

L'imposition de la taxe et de la TVQ étant harmonisée avec le fédéral, Québec souhaite d'abord s'entendre avec Ottawa. "Si nous ne pouvons en venir à une entente, le Québec n'aura d'autre choix que d'agir seul", écrit M. Leitao dans une lettre révélée par La Presse et également obtenue par le HuffPost Québec.

Le ministre Leitao entend inscrire, dans son prochain budget, les différentes étapes qui mèneront à l'imposition de la TVQ aux fournisseurs étrangers.

L'annonce de ce prélèvement fiscal sur les entreprises n'ayant pas de présence physique au Canada pourrait se faire avec la présentation du budget du gouvernement en mars 2018.

Netflix a fait savoir au gouvernement "très honnêtement et très clairement qu'ils vont se conformer aux lois du pays", a assuré Carlos Leitao lors d'un point de presse.

Dernières nouvelles