Des "vacances aux Bahamas grâce au chômage" : le député LREM regrette

Un député LREM critique les chômeurs qui

Ce jeudi Damien Adam déclare qu'il"regrette que ses"propos aient pu blesser. capture d'écran Assemblée nationale

Damien Adam, député La République en marche (LREM) de Seine-Maritime, est au cœur d'une polémique après avoir déclaré que "certaines personnes partent en vacances aux Bahamas grâce à l'assurance chômage ".Ces propos, publiés le 5 novembre dans le journal local Liberté-dimanche, étaient passés inaperçus jusqu'à mercredi.

Les bénéficiaires des allocations chômage sont décidément dans le collimateur de la majorité présidentielle. Mais des internautes ont retrouvé et relayé sur les réseaux sociaux cette réaction à une proposition du patron du Medef, Pierre Gattaz concernant le "contrôle journalier ou hebdomadaire " des demandeurs d'emploi."Ce n'est pas une question de sévérité mais plutôt de définir des règles claires et comprises par tout le monde, s'expliquait Damien Adam".

Quand vous êtes salarié et que vous voyez certaines personnes qui partent en vacances aux Bahamas grâce à l'assurance chômage, il est légitime de se dire que ce système marche sur la tête!b>.

Et de conclure: "Nous souhaitons que les demandeurs d'emploi se disent que la nation leur fait confiance à condition de respecter les règles". Laurent Wauquiez, candidat à la présidence des Républicains et président de la région Auvergne Rhône-Alpes a de son côté pointé du doigt Pôle emploi de conseiller aux chômeurs de "profiter de la vie".

"Les demandeurs d'emplois indemnisés percevaient en moyenne 1100 euros brut d'allocation par mois en 2014. Mon intention n'a jamais été d'incriminer tous les chômeurs", a-t-il écrit sur le récit de 20 Minutes.

De nouveau interrogé par Paris Normandie, il précise: "Le mot 'certains' n'était pas adapté, puisqu'il s'agit d'une minorité". Il admet également que "la fraude fiscale est bien plus grave que la fraude sociale".

Sur le fond, toutefois, le député tient toujours à faire passer son message: "Que ce soit aux Bahamas ou dans la Creuse, lorsqu'on est au chômage, il faut rechercher un travail, c'est normal".

Dernières nouvelles