Emplois: les créations d'emplois dans le privé ralentissent au 3e trimestre

L'intérim atteint un nouveau record d'effectifs avec 718 000 postes

L'intérim atteint un nouveau record d'effectifs avec 718 000 postes

Ce chiffre marque toutefois un ralentissement de la progression de l'indicateur, qui avait comptabilisé plus de 60 000 créations nettes d'emplois privés lors des quatre trimestres précédents.

L'Insee a publié les chiffres provisoires de l'emploi dans le secteur privé, vendredi 10 novembre, rapporte Challenges.

Ce bémol est contrebalancé par le nouveau record du nombre d'emplois dans le secteur privé, qui atteint désormais 19,22 millions de postes. En considérant une année pleine, l'emploi salarié privé a bien augmenté de +1,3 % (soit 204.900 emplois créés).

En revanche, l'industrie (-3600, -0,1%) a continué de perdre des postes. Ce secteur sinistré a perdu près d'un million d'emplois depuis le début des années 2000 malgré une solde positif d'ouvertures d'usines sur les huit premiers mois de l'année. Les services marchands restent la principale locomotive de l'emploi privé devant l'intérim, la construction et l'agriculture. Sur un an, l'industrie a encore détruit 15.700 emplois, la construction en a créé 18.100 et les services 235.100 (dont 88.100 pour l'intérim). Dans un communiqué distinct, la direction des études et statistiques du ministère du Travail (Dares), signale que l'indice du salaire mensuel de base (SMB) a augmenté de 0,3% au troisième trimestre et de 1,3% sur un an (pour les entreprises de dix salariés ou plus, hors agriculture et hors emplois publics). L'indice du salaire horaire de base des ouvriers et des employés (SHBOE) enregistre une progression identique, à la fois sur le trimestre (+0,3%) et sur un an (+1,3%). A titre de comparaison, le taux d'inflation annuelle (hors tabac) s'élevait à 0,9% sur les douze mois à fin septembre 2017.

Dernières nouvelles