France. Depuis début 2017, 60 policiers et gendarmes se sont donnés la mort

Suicides chez les forces de l'ordre Collomb veut

Suicides chez les forces de l'ordre Collomb veut"renforcer les mesures de prévention AFP Archives STEPHANE DE SAKUTIN

Dans un communiqué sur Twitter dimanche 12 novembre, le ministre de l'intérieur Gérard Collomb déplore que "cinq fonctionnaires de police et un militaire de la gendarmerie nationale ont volontairement mis fin à leurs jours au cours de la semaine qui s'achève". Il était porté disparu depuis la veille et se serait suicidé avec son arme de service, ont ajouté ces mêmes sources.

Ce drame intervient au terme d'une semaine au cours de laquelle cinq policiers et un gendarme ont mis fin à leurs jours.

Apportant son "total soutien dans l'épreuve" aux familles et proches des victimes, le ministre Gérard Collomb a demandé aux directeurs généraux de la Police nationale et de la Gendarmerie et de la sécurité intérieure de lui présenter une évaluation des mesures mises en oeuvre pour prévenir de tels actes.

44 policiers et 16 gendarmes se sont donné la mort depuis le début de l'année 2017, a affirmé le ministère de l'Intérieur, dans un communiqué publié quelques minutes après l'annonce du suicide de l'ex-chef de la lutte anti-hooliganisme, le commissaire Antoine Boutonnet.

Dernières nouvelles