Des trains plus ponctuels à l'avenir entre Saint-Etienne et Lyon — TER

500 élèves pour commencer: le Campus Numérique voulu par Laurent Wauquiez inauguré à Lyon

TER : des trains plus ponctuels à l'avenir entre Saint-Etienne et Lyon ?

"Rhône-Alpes consacrait 430 millions d'euros par an aux TER et Auvergne 105 millions d'euros, soit un montant quasi identique à la convention présentée". Avec ses 1500 trains et 600 cars, Auvergne-Rhône-Alpes est la première région TER de France. Cette convention place les voyageurs au centre des intérêts, si l'on en croit les grandes lignes. Auparavant, un train en retard provenant d'une autre région était statistiquement considéré comme à l'heure. Objectif principal: baisser de 40% les trains en retard. Un engagement qui concerne toute les lignes, et notamment la liaison Lyon / Saint-Etienne, dont la région et la SNCF s'accordent à dire que la qualité de service n'est aujourd'hui pas au rendez-vous, avec 1 TER sur 5 en retard. De 3.400 en 2016, à 1.700 en 2020.

De son côté, la Région annonce un effort de 543 millions d'euros en dépenses de fonctionnement...

La nouvelle convention TER met également l'accent sur la sécurité avec un doublement de la police ferroviaire (Suge) pour un total de 80 agents, le déploiement de 1.300 caméras de vidéoprotection dans les gares et un objectif de 100% des TER équipés à la fin du mandat. Elle sera votée le 29 novembre lors de la prochaine assemblée régionale.

Dernières nouvelles