"100 démocrates" vont quitter le parti — Fronde à LREM

En Marche fait sa crise d’ado

INFO FRANCEINFO. Une centaine de "marcheurs" vont quitter le mouvement vendredi, à la veille du congrès

Le congrès de La Republique en Marche, le 8 juillet 2017 à Paris. Ces tensions ne devraient pas manquer de se cristalliser ce week-end.

Comme le rapporte Franceinfo, les adhérents pourraient donner de la voix. Autoproclamés les " 100 démocrates", ces adhérents déçus dénoncent notamment les conditions de l'élection du délégué général du parti.

Une centaine d'adhérents, d'élus, d'animateurs de comités locaux et de référents dénoncent le manque de démocratie au sein de La République en marche. Un huissier apportera les lettres de démission au siège du mouvement vendredi 17 novembre.

La "nomination" de Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement et seul candidat à la présidence de La République en Marche, a provoqué la colère de certains militants. De quoi faire grincer des dents en interne.

Ils déplorent aussi le culte de la personnalité autour d'Emmanuel Macron. "Mais cela ne me semblait pas opportun", a pour sa part fait valoir le principal intéressé dans les colonnes du Figarole 11 novembre.

Dernières nouvelles