Airbnb plafonnera les locations à Paris à partir de janvier

Crédits: Airbnb

Crédits: Airbnb

Cette nouvelle mesure sera effective dès janvier 1918, elle ne concernera cependant que les arrondissements du centre parisien.

"Et à 120 cela se bloquera", a confirmé le directeur d'Airbnb France, Emmanuel Marill, ce matin sur France Inter.

Afin de favoriser un tourisme "responsable et durable" (selon les termes de l'entreprise -NDLR), Airbnb va bloquer les locations à 120 nuitées par an dans le centre de Paris, indique le communiqué de presse.

C'est décidé. La plateforme de location de logements entre particuliers Airbnb attaquée par les acteurs du tourisme, de l'hôtellerie et le gouvernement pour "concurrence déloyale", va lâcher du lest face à la pression et limiter la location à 120 nuitées par an à Paris.

"C'est hallucinant", a réagi Ian Brossat, adjoint au Logement de la maire de Paris Anne Hidalgo. Cette annonce de la plateforme de location en ligne survient alors que la ville de Paris a révélé lundi 13 novembre avoir perçu 976.000 euros d'amende après la condamnation de propriétaires qui louaient illégalement des logements meublés depuis janvier.

Le groupe américain mettra donc en place dans les 4 premiers arrondissements de la capitale seulement une limite de journées de location, fixée au maximum légal de 120 jours par an. Ian Brossat demande donc aux plates-formes "d'appliquer la loi sur l'ensemble du territoire parisien", ainsi que la publication du décret prévoyant des sanctions en cas de non-application de la loi.

La Ville de Paris, qui comme toutes les grandes villes touristiques cherche à réguler ce type de locations, a mis en place un numéro d'enregistrement obligatoire à partir du 1er décembre pour toute personne désirant louer son appartement sur une plateforme numérique.

Dernières nouvelles