Eric Ciotti coupe la ligne de téléphone de Christian Estrosi

Christian Estrosi, et Éric Ciotti, proches durant une trentaine d’années sont désormais en guerre ouverte

Christian Estrosi, et Éric Ciotti, proches durant une trentaine d’années sont désormais en guerre ouverte

C'est dans ces termes que le siège des Républicains qualifie la nouvelle brouille entre Christian Estrosi et Éric Ciotti. L'adjoint qui est également suppléant du député Eric Ciotti, y a perdu ses délégations à l'Etat Civil, au Culte et au commerce, délégations auxquelles il tenait beaucoup, ne gardant que le "cœur de ville". Depuis leur rencontre en 1988, c'est côte à côte qu'ils ont gravi l'échelle du pouvoir. Outre les factures téléphoniques, le trésorier de la fédération LR des Alpes-Maritimes a brusquement cessé de régler les factures d'entretien de la photocopieuse du maire de Nice.

"En tant que secrétaire départemental, j'ai considéré qu'à partir du moment où il avait apporté son soutien à nos adversaires, je n'avais plus à payer 4 000 euros par mois de frais pour sa permanence", explique Eric Ciotti dans les colonnes du JDD. "C'est du niveau d'une cour d'école", commente une source de la rue de Vaugirard auprès du JDD.

Dossiers locaux, cérémonies officielles, ligne politique, contrôle de la fédération LR: depuis les législatives de juin dernier, tout est prétexte à s'affronter entre le maire de Nice et le patron des Alpes-Maritimes. Et surtout lors des élections municipales de 2020.

Dernières nouvelles