Syrie : Plus de 60 morts dans des raids aériens sur un marché

Des frappes aériennes font 53 morts en Syrie

Des frappes aériennes font 53 morts sur un marché

Les raids aériens sur un marché d'une localité rebelle dans une " zone de désescalade " du nord de la Syrie ont fait 61 morts, essentiellement des civils, selon un nouveau bilan de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) publié mardi, au lendemain des frappes.

Un peu plus tôt dans la journée, l'OSDH avait affirmé que 29 civils, dont cinq enfants, avaient perdu la vie dans la ville d'Atareb bombardée par des avions non identifiés. Située dans l'ouest de la province d'Alep et contrôlée par différents groupes rebelles, Atareb a été la cible de trois frappes aériennes, a précisé l'ONG sans être en mesure de donner des précisions sur les auteurs des frappes. Un précédent bilan a fait état de 53 morts.

Après ces raids, un photographe collaborant avec l'AFP a fait état de scènes de panique parmi les habitants tentant d'évacuer les blessés.

Le photographe a constaté la présence des dépouilles de trois enfants parmi une série de corps alignés sur le sol.

Un cessez-le-feu est observé entre les forces du régime et les rebelles dans quatre zones de désescalade instaurées dans plusieurs régions syriennes.

Réunis à Sotchi, en Russie, les présidents russe, Vladimir Poutine, et turc, Recep Tayyip Erdogan, ont plaidé pour une avancée du processus politique en Syrie dans le but de mettre un terme aux violences. Une de ces zones comprend la province d'Idleb, la seule qui soit située dans le nord-ouest du pays, région qui échappe toujours au régime. Ils sont d'ailleurs les parrains, avec l'Iran, du processus de paix signé à Astana, au Kazakhstan.

La répression gouvernementale de manifestations pacifiques prodémocraties, en 2011, a conduit à la Syrie sur le sentier de la guerre civile, une guerre qui s'est complexifiée en raison de l'implication de pays étrangers et de groupes djihadistes. Il a fait plus de 330'000 morts et des millions de déplacés et réfugiés.

Dernières nouvelles