"Un risque d'attentat" lors de Belgique-Japon

«Un risque d'attentat» lors de Belgique-Japon

Diables Rouges – Belgique-Japon menacé par un attentat

La police de Bruges a précisé mardi soir avoir reçu dans l'après-midi, vers 17h30, une communication de ses collègues bruxellois concernant une éventuelle menace d'attentat visant le match amical des Diables Rouges contre le Japon, qui devait se jouer en soirée au stade Jan Breydel.

"Le signalement était considéré comme crédible".

Une analyse aurait été demandée à l'OCAM et le résultat rassurant ne serait arrivé que pendant le match. En accord avec les organisateurs et le bourgmestre de Bruges, il a été décidé de ne pas alarmer le public mais de resserer les contrôles autour du stade.

Des détecteurs de métaux et des chiens entraînés à reconnaitre les explosifs ont ainsi été mis en service, et les fouilles de supporters ont été intensifiées. Des policiers armés se sont aussi positionnés à des endroits stratégiques.

"L'Union belge a été avertie par les autorités d'un risque "sévère" d'attentat vers 17h30, avant le match contre le Japon, confirme Stefan Van Loock, le responsable presse des Diables rouges".

Finalement, tout s'est bien passé, et le jeu s'est déroulé dans le calme. L'évacuation du stade après la rencontre s'est déroulée de manière optimale.

De nombreux supporters ont malheureusement manqué le coup d'envoi de la rencontre à cause de ces mesures de sécurité.

Dernières nouvelles