Décès du procureur général espagnol

Maza était la bête noire des indépendantistes catarlans. AFP

Maza était la bête noire des indépendantistes catarlans. AFP

Le procureur général d'Espagne, José Manuel Maza a trouvé la mort en Argentine de façon soudaine hier après avoir été admis dans une clinique de Buenos Aires. C'est la première fois qu'un procureur général d'État meurt au pouvoir. "Repose en paix. MR ". Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy lui a rendu hommage en exprimant sur Twitter sa "reconnaissance et [s] es remerciements pour une vie de travail au service de l'État ".

Le plus haut représentant du ministère public, âgé de 66 ans, participait à Buenos Aires à une assemblée de procureurs ibéro-américains. Le ministre de la Justice Rafael Catala a salué un "extraordinaire juriste et serviteur de l'État ". Huit d'entre eux sont aujourd'hui incarcérés, et cinq autres, dont l'ex-président catalan Carles Puigdemont, ont fui à Bruxelles, dans l'attente d'une décision de la justice belge, qui doit se prononcer sur le mandat d'arrêt européen délivré par l'Espagne. Nommé procureur général de l'État en 2016, José Manuel Maza était devenu la bête noire des indépendantistes catalans.

Dernières nouvelles