Bruxelles épingle six pays, dont la France — Budget

Budget: Bruxelles épingle la France

Bruxelles "préoccupé" par la dette publique élevée de l'Italie

Dans son évaluation annuelle des budgets des Etats membres, la Commission européenne a estimé, le 22 novembre, que, malgré un budget 2018 présentant un déficit contenu à 2,9% du produit intérieur brut (PIB), les prévisions budgétaires pour 2018 de la France, comme celles de cinq autres pays de l'Union, présentaient "un risque de non-conformité" avec les règles européennes.

Mise en garde embarrassante pour le gouvernement Macron. Avec l'Italie, la Belgique, le Portugal, l'Autriche et la Slovénie, l'hexagone se retrouve parmi les mauvais élèves dans le classement de la Commission européenne. Emmanuel Macron et son ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, vont donc devoir patienter quelques mois avant de se féliciter d'un retour de la "crédibilité de la France" sur la scène européenne.

Une discussion sur ces réformes est d'ailleurs à l'ordre du jour d'un prochain sommet européen mi-décembre à Bruxelles.

Si, en termes de déficit public, la France devrait tout de même revenir en fin d'année sous la barre fatidique des 3 % du PIB, elle reste, pour l'instant, avec l'Espagne, le seul pays de la zone euro classé en "procédure de déficit excessif". Mais cela ne s'est encore jamais produit.

La trop courte victoire de Merkel un frein à l'Europe de Macron
France La trop courte victoire de Merkel un frein à l'Europe de Macron Politique Budget: pour Bruxelles la France risque la non-conformit

Bien qu'"un risque" demeure sur ces chiffres, Bruxelles anticipe également dans son analyse que la France sortira de cette procédure au printemps prochain, ce qui la contraint dès lors à respecter en 2018 des objectifs bien plus poussés que cette seule règle des 3%. "Il faut tenir les objectifs", a asséné le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, lors d'une discussion avec des journalistes.

Or, selon les calculs de Bruxelles, ce déficit structurel va au contraire s'accroître à hauteur de 0,4% du PIB. Ce pourcentage est d'autant plus inquiétant que Rome devrait enregistrer la croissance la plus faible de la zone euro. Seuls six pays parmi les 19 ayant adopté la monnaie unique sont en conformité totale avec les règles européennes: l'Allemagne, la Lituanie, la Lettonie, le Luxembourg, la Finlande et les Pays-Bas.

La Grèce, toujours sous le coup d'un plan d'aide à cause de sa dette, n'est pas concernée par ces prévisions budgétaires.

"La zone euro croît à son rythme le plus rapide depuis dix ans".

Dernières nouvelles