Greffe de la tête

L’opération a duré 18 heures. Il faudrait compter le double sur un être vivant. DDM archives

L’opération a duré 18 heures. Il faudrait compter le double sur un être vivant. DDM archives

En décembre, les chirurgiens Sergio Canavero et Ren Xiaoping vont pratiquer pour la première fois une transplantation de tête humaine sur un cadavre humain. Le neurochirurgien controversé a rapporté au cours d'une conférence de presse avoir réussi à connecter les vaisseaux sanguins, les nerfs et la colonne vertébrale de la tête d'un donneur avec le corps d'un receveur, tous deux décédés. "Tout le monde disait que c'était impossible mais cela a été un succès".

Le caractère exceptionnel de cette opération est atténué par le fait qu'elle a été réalisée sur deux volontaires décédés. L'équipe menée par le professeur chinois Xiaoping Ren de Harbin Medical University (Chine) va publier l'étude dans que Sciences et Avenir s'est procuré. "La première transplantation humaine sur des cadavres humains a été couronnée de succès". Objectif? Une sorte de répétition générale avant l'étape finale, consistant à greffer la tête d'une personne vivante, ce qui, de l'avis de nombreux spécialistes, a peu de chance d'aboutir. "L'ACS est considérée comme la seule option thérapeutique pour un certain groupe de maladies neuromusculaires (comme la maladie de Duchenne ou la sclérose latérale amyotrophique, Ndlr) qui jusqu'à présent sont incurables par d'autres moyens", affirment les auteurs en introduction.

Dernières nouvelles