L'alternative responsable au Black Friday — Green Friday

Black Friday la Camif dénonce

Président de la Camif Emery Jacquillat s'oppose au Black Friday

Ce réseau a lancé son propre Black Friday.

" Nous ne vendons rien, vous n'achetez rien". C'est le cas de la Camif, une entreprise française d'ameublement, qui a choisi de fermer son site ce 24 novembre et d'" offrir une pause à la planète " en mettant en avant des alternatives à la surconsommation.

Importé des Etats-Unis, cette "foire aux rabais" fait naître des opposants comme "La Camif" qui fermera carrément son site web afin d'inciter à consommer moins et mieux.

L'objectif de cette action? .

Pour sensibiliser les Français aux alternatives à la consommation classique, les 45 magasins Envie ouvrent leurs portes au public.

A Niort, la Camif, spécialiste de l'équipement pour la maison, a décidé de prendre le contre-pied du Black Friday. Le phénomène venu des États-Unis s'est emparé de la France depuis plusieurs années.

L'e-commerçant de meubles Camif fait partie de ces retailers radicalement opposés au Black Friday. Car le Black Friday est "une orgie, un tsunami de promotions". "On va voir comment on peut aller réparer sa machine à laver, comment on peut réduire ses déchets".

Réutiliser avec EMMAÜS DEFI, qui lutte contre la grande exclusion par le travail: la collecte, le tri et la vente d'objets et en permettant aux personnes accédant à un premier logement de s'équiper avec des biens neufs. Et des endroits pour recycler ces produits.

" Quand je suis né, le jour du dépassement de la Terre était à Noël". Faut-il vraiment remplacer mon ancien appareil ou est-il réparable?

Camif.fr, une des 1 B Corp* en France depuis 2015, s'inscrit dans ce mouvement mondial d'entreprises vertueuses, conscientes de l'importance d'adresser des enjeux de société en utilisant leur modèle économique comme un puissant levier de transformation. "L'an dernier, la B Corp Patagonia a reversé l'ensemble de ses bénéfices réalisés le jour du Black Friday à des associations. Notre souhait est que d'autres distributeurs, ainsi que les consommateurs, se reconnaissent dans cette démarche et s'engagent à leur tour", conclut Emery Jacquillat.

Dernières nouvelles