Lamouchi face à la délicate gestion du cas Gourcuff — Rennes

Wahbi Khazri Rennes Nantes Ligue 1 25112017

Gettyimages

Le week-end dernier, à Strasbourg (2-1), Yoann Gourcuff a disputé ses trois premières minutes de la saison, sept mois après sa dernière apparition en Ligue 1, à Caen le 14 mai dernier. En attendant les faits, voire même un éventuel "effet" Yoann Gourcuff.

"C'est le match de la saison pour tout supporter rennais, je connais l'importance de ce rendez-vous". D'abord en raison d'un pépin à la cuisse, avant de s'occasionner une fissure du péroné en taclant, par frustration, son partenaire Gerzino Nyamsi à l'entraînement. On souhaite qu'il soit sur le terrain et que son corps le laisse tranquille. Cette description correspond parfaitement à un Yoann Gourcuff que plus personne n'a véritablement vu depuis.

Et si une titularisation de l'ancien Bordelais reste hypothétique, Sabri Lamouchi se contente largement de son retour à la compétition. C'est un garçon qui voit avant les autres, qui peut rendre le jeu plus fluide et voit des choses que d'autres ne peuvent imaginer, même par la pensée.

En conférence de presse d'avant match, l'ancien sélectionneur de Côte d'Ivoire a été élogieux au sujet de celui qui ne s'est point distingué depuis 2009. Je le vois se battre comme un diable. Pour preuve, Lamouchi a clairement fait savoir qu'il adapterai le schéma de jeu de son équipe aux désirs de sa star. "Je ne suis pas médecin, je ne peux pas vous dire combien de minutes il peut jouer, mais le peu de temps qu'il sera sur le terrain, il illuminera le jeu", assure le technicien. "Il jouera là où il a envie de jouer, là où il se sent le mieux, on s'adaptera autour!" Il peut faire des passes que seul lui voit.

Benjamin André, le capitaine, semble également persuadé de l'apport de Yoann Gourcuff pour le collectif. Il va apporter sa touche.

Dernières nouvelles