Le PC gaming dans le cloud en approche

Encore en bêta la nouvelle interface Shadow pour Android est déjà très séduisante

Encore en bêta la nouvelle interface Shadow pour Android est déjà très séduisante

Le 29 novembre sera l'occasion de découvrir la technologie Shadow, spécialisée dans le monde du gaming.

Plus de matériel encombrant et d'obsolescence programmée, une start-up française propose avec Shadow, un PC toujours à jour et accessible de n'importe quel matériel. Il sera possible de le chiffrer et d'installer ses applications, comme sur un PC classique. Emmanuel Freund, un des fondateurs de Blade, estime ainsi que son produit constitue "l'avenir de l'ordinateur ".

Jouer à SW Battlefront II sur une connexion ADSL à 8 Mb  s est désormais possible
Jouer à SW Battlefront II sur une connexion ADSL à 8 Mb s est désormais possible

Pour démocratiser son offre de PC virtuel dédié au jeu vidéo et convaincre 100 000 gamers, Shadow ne requiert plus d'un débit de 15 Mb/s pour fonctionner. Pour y parvenir, la société adapte la compression de l'image qui transite entre la machine virtuelle qui se trouve sur les serveurs distants et l'interface utilisateur (boîtier Shadow, PC, Mac, ...), en fonction de la connexion Internet de celui-ci. Tout est envoyé par connexion Internet, sans perte de qualité et sans latence. Outre la France, la Belgique, la Suisse et le Luxembourg sont également concernés par le lancement commercial du 29 novembre. Il est possible de le louer pour 8 euros par mois, ou l'acheter à 120 euros. Un mini-boitier optionnel accompagne cette offre (7,90 euros/mois pour la location ou 119,90 euros à l'achat), un boitier disposant d'une " foultitude " de ports (2x USB, 2x USB 3.0, prise jack micro, prise jack casque, 2X Display Port et Ethernet 1Gb/s) et qui permet surtout d'optimiser les performances d'affichage.

Dernières nouvelles