Le marché locatif s'enfonce dans la récession

Les loyers de marché à fin novembre 2017,selon Clameur

Les loyers de marché à fin novembre 2017,selon Clameur

Si le marché locatif privé s'enfonce dans la récession, ce n'est pas le cas à Nice en 2017. Alors qu'une baisse d'activité est habituellement observée durant les mois d'hiver, avant une reprise au printemps, le marché ne cesse de se dégrader depuis le début de l'année.

"Les loyers de marché sont en diminution de 0,1 %, depuis le début de l'année, alors que le rythme de l'inflation a nettement rebondi depuis un an", révèle l'Observatoire Clameur. Dans le même temps, les loyers de marché -ceux mesurés lors d'une relocation ou d'une location nouvelle- ont diminué de 0,1% et de 1,2% hors inflation, soit la deuxième plus forte baisse depuis 2008. Résultat, le nombre de baux nouveaux signés est en retrait de 4,7 % en glissement annuel. Le ralentissement est remarquable, puisque de 2007 à 2012, la hausse des loyers était de 1.6 % par an, pour une inflation annuelle moyenne estimée à 1.7 %.

La mise en place de l'encadrement des loyers explique-t-elle cette tendance? Et cette situation s'étend sur tout le territoire: des communes rurales en zone C jusqu'aux grandes villes. D'après les données récoltées par l'observatoire Clameur auprès des professionnels de l'immobilier, les loyers ont progressé plus rapidement que l'inflation depuis le début de l'année 2017.

Dernières nouvelles