La carte de crédit qui permet d'échapper au fisc — Airbnb

AirBnB: l'astuce pour échapper au fisc

THOMAS JOST RADIO FRANCE

La plateforme de location entre particuliers Airbnb permettrait aux propriétaires qui l'utilisent de passer sous les radars de Bercy, selon une enquête de franceinfo.

C'est un bon plan qui circule de bouche à oreille depuis trois ans chez les propriétaires d'appartement qui passent par la plateforme de location Airbnb.

Lorsqu'un propriétaire qui a loué son logement via AirBnB récupère son paiement, deux solutions s'offrent à lui: soit, comme dans 90% des cas, le loyer lui est versé par virement, soit, comme l'indique France info, il est payé via une carte de crédit rechargeable nommée Payoneer. Le seul problème: comme tous les autres types de location, l'Etat prélève sa dîme, sous forme de prélèvements sociaux (15,5 %) et d'impôt sur le revenu. Pour récupérer ses gains, il n'a plus qu'à se rendre dans un distributeur de billets, ou effectuer des achats aussi anonymes qu'un touriste étranger en vacances en France.

Les députés avaient pourtant proposé une contre-mesure pour imposer à Airbnb et ses concurrents de transmettre automatiquement les revenus des loueurs au fisc.

Interrogé sur cette pratique, Airbnb se défend d'encourager ses utilisateurs à pratiquer l'évasion fiscale: "Nous leur rappelons la nécessité de s'informer des réglementations fiscales applicables, et de s'y conformer". Mais le gouvernement a finalement donné un avis défavorable à cette mesure, explique France Info.

Dernières nouvelles