Canada: la croissance ralentit au 3e trimestre

OTTAWA, 1er décembre (Reuters) - La croissance de l'économie canadienne a ralenti au troisième trimestre après un premier semestre particulièrement dynamique, en raison principalement d'une chute des exportations tandis que les investissements des entreprises ont marqué le pas, montrent les données publiées vendredi par l'institut canadien de la statistique.

La croissance du produit intérieur brut (PIB) a cependant été supérieure d'un point de pourcentage au consensus moyen des économistes qui tablaient sur une augmentation de 1,6%. En conséquence, la croissance économique en Arménie a été enregistrée à 5,3% entre janvier et septembre 2017. D'un trimestre à l'autre, la croissance a atteint 0,4% au troisième trimestre.

Le commerce extérieur a été le principal frein à la progression de l'activité sur la période juillet-septembre avec une baisse de 10,2% des exportations en rythme annualisé.

Les exportations de produits miniers, de biens de consommation et de pétrole ont aussi reculé.

L'agriculture du pays a subi une baisse de 12,9% au troisième trimestre.

Le secteur du logement a aussi pénalisé la croissance avec un recul de l'investissement dans les structures résidentielles.

La plupart des économistes s'attendent à ce que la croissance canadienne se poursuive à un rythme autour de 2% dans les trimestres à venir.

Les ménages ont aussi continué à dépenser de façon soutenue mais moins frénétiquement qu'au trimestre précédent, contribuant à une légère diminution de la demande intérieure finale en rythme annualisé.

Dernières nouvelles