Un élevage touché par la grippe aviaire, faiblement pathogène — Lot-et-Garonne

Lot-et-Garonne: un élevage touché par la grippe aviaire faiblement pathogène

Les canards seront certainement abattus mardi Le Deodic David

La préfecture du Lot-et-Garonne, jointe, n'a pas souhaité communiquer avant lundi sur le résultat des analyses, ou sur les mesures qui s'ensuivront pour l'élevage de Monbahus. "Pour autant, on va quand même tuer les canards, certainement mardi".

A ce stade, aucun animal n'est d'ailleurs mort dans l'élevage placé sous quarantaine. "Il s'agit d'une suspicion" expliquent les élus de la Chambre d'agriculture du Lot-et-Garonne.

L'exploitation d'un éleveur-gaveur à Monbahus, près de Marmande, a fait l'objet de prélèvements ces derniers jours sur un échantillon de palmipèdes, aux termes des nouvelles normes de biosécurité. Un zonage qui devrait être levé étant donné les résultats, selon M. Bousquet-Cassagne.

Dernières nouvelles