Une première naissance aux Etats-Unis — Greffe de l'utérus

Greffe de l’utérus: une première naissance aux Etats-Unis

Première naissance à la suite d'une transplantation utérine aux Etats-Unis

Le bébé est en bonne santé, a ajouté un porte-parole du centre hospitalier universitaire de Baylor cité par Europe 1, sans préciser la date de la naissance, ni le sexe ou le poids du nouveau-né. La première américaine n'est en revanche pas inédite à l'échelle mondiale. Les chirurgiens auraient pleuré après l'arrivée de l'enfant, selon le Dr. Liza Johannesson, transplantologue qui est intervenue dans la greffe et qui faisait partie de l'équipe ayant pratiquée la première greffe en Suède. À l'hôpital de Baylor, le programme de transplantation utérine a été mis en place l'année dernière et huit greffes ont été effectuées sur dix tentatives. Sur les huit, trois ne se sont pas avérées concluantes, mais une a permis à une autre femme de tomber enceinte, détaille le magazine.

A l'annonce de cette première américaine, l'American Society for Reproductive Medicine a réagi en affirmant que cette naissance marquait "une autre étape importante dans l'histoire de la médecine de la reproduction".

C'est la première naissance aux Etats-Unis après une greffe d'utérus, mais il y en a déjà eu plusieurs en Suède. Pour les femmes nées sans utérus fonctionnel, "la transplantation représente la seule façon de mener une grossesse", a-t-elle précisé. Cette prouesse avait été réalisée par l'équipe du professeur Mats Brännström, spécialiste de gynécologie obstétrique à l'université de Gothenburg. Une femme âgée de 35 ans avait reçu l'utérus d'une donneuse de 61 ans avant de donner la vie. L'utérus greffé provenait d'une patiente décédée.

Dernières nouvelles