Alimentation : les enfants mangent-ils trop de viande ?

Trop de viande et de produits laitiers dans les cantines scolaires

Trop de viande dans les cantines scolaires, selon un rapport de Greenpeace

Pour cette étude, l'ONG s'est penchée sur les recommandations du Groupe d'étude des marchés restauration collective et nutrition (GEM-RCN), une entité qui dépend du ministère de l'Economie qui oriente les achats des cantines scolaires.

Dans son rapport, Greenpeace appelle l'État à "réformer en profondeur la gouvernance des politiques publiques en matière d'alimentation", et juge également nécessaire l'introduction de "deux repas végétariens par semaine dans les cantines scolaires, à horizon 2020". On sait pourtant qu'une alimentation trop riche en graisses et en protéines animales peut entraîner une augmentation des maladies chroniques d'origine nutritionnelle, (obésité, diabète, maladies cardio-vasculaires et parfois même cancers).

Interrogée par Le Parisien, la chargée de mission agriculture au sein de l'association, Laure Ducos, explique: "Si l'on considère l'ensemble d'un repas, soit un morceau de viande, un laitage mais aussi un peu de pain, des pâtes et des légumes, on arrive à un apport en protéines entre deux et quatre fois supérieur aux recommandations des nutritionnistes". Résultat, 80 000 tonnes de produits carnés et 120 000 tonnes de produits laitiers sont écoulés chaque année dans les cantines scolaires, qui servent au total un milliard de repas par an à plus de 6 millions d'élèves.

Par ailleurs, Greenpeace souligne dans son rapport que l'élevage animal est responsable de 14,5% des émissions de gaz à effet de serre.

Ces idées rejoignent celles qu'étudient actuellement le ministre de la transition écologique Nicolas Hulot, qui souhaite pour commencer mettre en place un menu sans viande hebdomadaire. L'ONG demande donc que l'avis des diététiciens soit plus pris en compte dans les recommandations du GEM-RCN. Des initiatives de ce genre ont déjà été prises par certains élus locaux, comme à Saint-Etienne (Loire), où les cantines pratiquent une journée végétarienne par semaine.

Dernières nouvelles