Détention requise pour le milliardaire russe Kerimov — France

Kerimov échappe à la détention mais doit verser 40 millions de caution
NEWSTEAM  AFP  Archives
 Sergei Rasulov JR

Kerimov échappe à la détention mais doit verser 40 millions de caution NEWSTEAM AFP Archives Sergei Rasulov JR

L'appel du parquet de Nice concernant la remise en liberté sous caution de l'oligarque russe Souleïman Kerimov, après sa mise en examen le 22 novembre dans une affaire de blanchiment aggravé sur la Côte d'Azur, était examiné mardi par la douzième chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Aix-en-Provence. Il a déjà dû remettre son passeport russe et est interdit de quitter les Alpes-Maritimes.

Les juges, qui ont entendu M. Kerimov à huis clos à sa demande, rendront leur décision mercredi.

M. Kerimov, un des hommes les plus riches de Russie, est soupçonné d'avoir acquis à grand renfort de valises de billets cinq villas au Cap d'Antibes, dont l'une a été revendue depuis, pour des montants sous-déclarés et sous un prête-nom, ce qu'il a nié durant sa garde à vue.

"Nous nous portons garants qu'il coopérera de manière complète à l'enquête", ajoutent les signataires, tous récipiendaires de la Légion d'honneur en France. Après une greffe de peau et un triple pontage cardiaque, M. Kerimov continue de recevoir un traitement "complexe" nécessitant la présence "constante" de médecins, assurent-ils.

Le procureur de Nice avait à l'époque requis son placement en détention, et fait appel de l'ordonnance de placement sous contrôle judiciaire.

Dernières nouvelles