Importation et exploitation des véhicules en Côte d'Ivoire: Tout change

Les autorités de tutelle ont décidé d'élargir le contrôle technique à l'ensemble du parc automobile en circulation sur le territoire ivoirien

Importation et exploitation des véhicules en Côte d'Ivoire: Tout change

Le gouvernement ivoirien, a, lors de sa réunion hebdomadaire, ce mercredi 06 décembre, adopté un décret portant limitation de l'âge des véhicules d'occasion importés... Pour expliquer ces mesures, le ministre des Transports, Amadou Koné, était face à la presse ce même jour en fin d'après midi.

- dix (10) ans pour les camions de plus de 10 tonnes. Pour ce qui concerne l'âge d'importation des véhicules d'occasion, l'on retient qu'il est désormais fixé à 5 ans l'âge d'importation des véhicules de type Tourisme (communément appelés Personnels) et ceux destinés à usage de transport en commun de type taxi. "Nous sommes interpellés par nos compatriotes sur l'état des véhicules qui circulent sur nos routes". Quant aux véhicules déjà commandés, les acteurs disposent d'un délai de 3 mois pour entrer en possession de leurs biens, au risque de subir l'application des nouvelles dispositions qui pourraient consister à un refus d'accès au territoire, si les véhicules ne remplissent pas les conditions requises.

Cependant, durant cette période, le contrôle technique automobile sera renforcé et des opérations de retrait de la circulation des véhicules de transport les plus âgés auront lieu. C'est à dire sept ans pour les taxis, dix ans pour les minicars de 09 à 34 places, les camionnettes de moins de 5 tonnes, quinze ans pour les cars de plus de 34 places et vingt ans pour les camions de 05 à 10 tonnes et les camions de plus de 10 tonnes.

Passé les 10 ans, le deuxième décret qui fixe les durées d'exploitation des véhicules affectés au transport public ou privé de personnes ou de marchandises, à compter de la date de leur première mise en circulation sera appliqué.

Il est prévu l'instauration d'une prime à la casse pour permettre aux personnes dont les véhicules seront sortis du circuit d'en acquérir de nouveaux avec un accompagnement de la Banque Mondiale, a ajouté le ministre.

Dernières nouvelles