Le décrochage scolaire baisse en France

Les politiques contre le décrochage scolaire commencent à porter leurs fruitsPlus

Les politiques contre le décrochage scolaire commencent à porter leurs fruitsPlus

100.000 jeunes sortent du système éducatif sans diplôme en France.

Le nombre de jeunes sortis sans diplôme du système scolaire français est en baisse depuis plusieurs années, une "bonne nouvelle" selon le Conseil national d'évaluation du système scolaire (Cnesco), qui invite toutefois à mettre davantage l'accent sur la prévention. C'est le constat du Cnesco dans un rapport publié ce vendredi, qui a analysé différents indicateurs.

Le flux des élèves sortants du système scolaire sans diplôme entre 15 et 24 ans a diminué de trois points entre 2011 et 2015 pour atteindre 13 %: la France est passée de 140.000 élèves décrocheurs par an au début des années 2000 à 100.000.

La présidente du Cnesco, Nathalie Mons, estime qu'il "faut être très vigilant sur les phénomènes d'absentéisme lourd. Les élèves s'absentent plus quand ils voient les autres élèves de l'établissement s'absenter". Ainsi, selon une étude menée aux États-Unis, les élèves qui décrochent au lycée ont en moyenne 16 fois plus d'absences au collège que leurs camarades qui sont allés jusqu'au diplôme, et 33 fois plus au lycée.

"Pour lutter contre le décrochage, les politiques publiques se sont beaucoup attachées à trouver des solutions aux jeunes ayant déjà décroché, via les missions locales pour l'insertion des jeunes, devenues les principaux lieux d'accueil de la jeunesse en difficulté, ou les écoles de la seconde chance". Depuis une dizaines d'années, se développent aussi des politiques de prévention et d'intervention, pour les aider dès les premiers signes d'un possible décrochage. L'organisme recommande notamment de donner les moyens aux établissements "à risque" d'identifier les premiers signaux du décrochage et d'impliquer les familles dès qu'ils se manifestent.

Dernières nouvelles