Macron remet à sa place un jeune Algérien arrogant

Emmanuel Macron alors candidat à présidence à Alger 14 février 2017

Emmanuel Macron va restituer à l'Algérie des crânes d'insurgés

La présente session du CIHN intervient au lendemain de la visite d'amitié et de travail effectuée en Algérie par le président français, Emmanuel Macron et à moins d'un mois après la tenue à Alger de la session du Comité mixte économique algéro-français (COMEFA) couronnée par la signature de trois accords de partenariat et de coopération économiques. Pour permettre au passé de passer, justement, il annonce que la France restituera à l'Algérie des crânes de combattants algériens décapités par les troupes coloniales au 19e siècle.

- Emmanuel Macron: Qui évite quoi? J'évite de venir vous voir? Entouré de nombreux agents de sécurité, M. Macron a insisté. Il y a des gens qui ont vécu des histoires d'amour ici. Il attend en retour qu'Alger fasse des efforts pour que les Français nés en Algérie, notamment les harkis et leurs familles, puissent y retourner s'ils le souhaitent. Mais vous, vous avez quel âge? "Mais vous avez jamais connu la colonisation, qu'est-ce que vous venez m'embrouiller avec ça!" Vous votre génération, elle doit regarder l'avenir.

Devant la presse, Emmanuel Macron -premier président de la Ve République à être né après la guerre d'Algérie-, a affirmé son souhait de ne plus regarder vers le passé. De ce fait, "je ne suis pas bloqué, je suis très décomplexé" par rapport à ce passé, a-t-il ajouté. "Le cœur de notre relation c'est de reconnaître ce qui a été fait de bien comme de mal. J'ai reconnu avec beaucoup de force le mal qui a été fait", a-t-il précisé dans un entretien au site algérien TSA. Candidat, il avait qualifié la colonisation de "crime contre l'humanité".

Dernières nouvelles