Côte d'Ivoire/ Inter/ 13 policiers tués dans un attentat à Mogadiscio

Nouvel attentat meurtrier à Mogadiscio Les shebab en action

Côte d'Ivoire/ Inter/ 13 policiers tués dans un attentat à Mogadiscio

Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs. Le camp attaqué est le site de la plus importante école de police de Somalie. Un précédent bilan faisait état de treize policiers tués.

"Un homme portant une ceinture d'explosifs est entré dans le camp déguisé en policier et s'est fait exploser", a fait part un officier de police, Mohamed Abdulle, précisant que "les secouristes travaillent encore à évacuer les victimes".

La police a indiqué qu'il y a aussi plusieurs victimes, sans pouvoir fournir de bilan plus précis dans l'immédiat.

Un témoin, Hussein Ali, a raconté que "certains des policiers étaient déjà en rangs, d'autres étaient en train d'arriver quand l'homme déguisé en policier est entré et s'est fait exploser". Mais la signature du groupe islamiste les Shebab, affilié à al-Qaida, ne fait aucun doute pour plusieurs observateurs. Contrairement aux chiffres avancés par les officiels somaliens, le groupe rebelle a affirmé que l'opération suicide avait fait 27 morts, parmi lesquels figureraient des officiers " haut gradés " de la police.

Les shebab ont juré la perte du fragile gouvernement central somalien, soutenu par la communauté internationale et par les 22.000 hommes de la force de l'Union africaine (Amisom). Mais ils contrôlent toujours de vastes zones rurales d'où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicides, souvent dans la capitale, et contre des bases militaires, somaliennes ou étrangères.

La dernière en date a été particulièrement dévastatrice et a fait 512 morts dans l'explosion d'un camion piégé à Mogadiscio en octobre dernier.

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Dernières nouvelles