Facebook supprime les pages de l'idéologue d'extrême droite Alain Soral

Facebook supprime les pages de l’essayiste d’extrême droite Alain Soral

Alain Soral a été notamment condamné par la justice en 2016 pour des propos antisémites. BORIS HORVAT AFP

Le militant nationaliste a dénoncé le même jour sur son site un acte de "censure " de la part du réseau social, qu'il impute aux "officines du pouvoir ".

Ses vidéos circulent beaucoup sur la fachosphère - le nom donné aux sites internet et forums d'extrême droite -, mais elles ne circuleront plus sur Facebook. A elles deux, elles cumulaient un total de 288 776 likes. L'entreprise rappelle que " les organisations ou les personnes qui prêchent la haine n'ont pas leur place sur Facebook " sans qu'on puisse savoir si un contenu en particulier a attiré son attention ou si c'est pour l'ensemble de l'œuvre du dissident autoproclamé.

Contacté par le site, Facebook confirme la fermeture définitive des comptes dont le contenu contrevenait à la charte du réseau social. "Nos politiques ont toujours été très claires sur le fait que nous ne permettons pas l'expression du racisme ou de l'homophobie." .

Dans une discrète note en bas de page, le site encourage ses lecteurs à "contacter la LICRA via Facebook, Instagram, Twitter etc. pour leur exprimer leur manières de voir les choses quant à l'utilisation de l'argent du contribuable". Plusieurs fois convoqué au tribunal pour des propos injurieux ou diffamatoires, Alain Soral a été notamment condamné par la justice en 2016 pour des propos antisémites.

Dernières nouvelles