France : le bilan de l'accident de train s'alourdit

Les secouristes s'affèrent à entrer dans un train tandis qu'on peut voir la moitié d'un autobus scolaire à côt

L'autobus scolaire a été sectionné en deux en raison de la force de l'impact

Le bus, qui transportait une vingtaine d'enfants et adolescents âgés de 11 à 17 ans, était engagé sur la voie et a été percuté à l'arrière par le train. Le car scolaire a été coupé en deux dans le choc extrêmement violent.

Dix-huit personnes dont 14 enfants ont été blessées dans l'accident. Des prélèvements seront effectués pour vérifier l'alcoolémie et la toxicologie de la conductrice du car de ramassage scolaire ainsi que du chauffeur du TER.

Les pinces de désincarcération ont été nécessaires et la prise en charge " a été réalisée dans des conditions difficiles avec l'obscurité tombante", a expliqué le préfet des Pyrénées-Orientales, Philippe Vignes. Hier, les enquêteurs étaient à pied d'œuvre pour déterminer les causes de la collision, l'un des accidents les plus graves survenus à un transport d'enfants en France depuis 35 ans.

La SNCF a indiqué que "selon des témoins, le passage à niveau a fonctionné normalement, mais il faut évidemment que cela soit confirmé par l'enquête ".

Dernières nouvelles