But ou pas but ? Goal Control s'explique devant la LFP

Samedi lors du match entre les Troyens de Samuel Grandsir et les Amiénois de Gaël Kakuta la goal-line technology a indiqué un but marqué... qui ne l'était pas

But ou pas but ? Goal Control s'explique devant la LFP

Sur une tête du Troyen Suk Hyun-jun, le ballon avait heurté la barre amiénoise sans clairement franchir intégralement la ligne. L'arbitre, monsieur Letexier, n'avait finalement pas accordé le but. La GLT a alors été "neutralisée" en seconde période, parce que "pas assez fiable", selon François Letexier.

"Un problème technologique et une défaillance humaine sont à l'origine de l'incident observé lors de cette rencontre", a expliqué le fournisseur, qui, sous l'injonction de la LFP, va prendre des mesures pour éviter toutes nouvelles défaillances.

A la suite des incidents technologique qui ont altéré le cours de la rencontre entre Troyes et Amiens ce week-end (1-0), la LFP a décidé de publier un communiqué sur son site internet.

Cette polémique intervient deux mois après qu'une ancienne employée de GoalControl, Suzana Castaignede, a assuré dans plusieurs médias qu'il était possible de faire vibrer manuellement la montre des arbitres.

La LFP avait rendez-vous avec les représentants de GoalControl, ce mardi matin. "Dans un deuxième temps, le technicien en charge du contrôle dans le van dédié a mis plusieurs minutes pour vérifier les images reçues et informer le délégué de la Ligue".

Dernières nouvelles