Une comptine jugée raciste fait polémique dans une école — Aubervilliers

Voilà un extrait d'une comptine pour enfants, distribuée dans une école maternelle d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis).

Ce mardi 26 décembre, un parent d'élève a décidé de poster le texte sur les réseaux sociaux (Twitter et Facebook). Elle est accusée de racisme par de nombreux internautes et plusieurs associations. Cette chanson comprend des paroles telles que "Chang me sourit, quand il me dit: 'veux-tu goûter à mes litchis?'", ou encore "T'es dans ton bateau qui tangue, t'as mal dans tes tongs." . Face aux réactions scandalisées de parents asiatiques, il a voulu pointer du doigt "les clichés et stigmatisations racistes". Affreux à l'écrit comme en chanson. Les Ateliers du Préau assurent quant à eux avoir pris leur disposition afin que "cette comptine ne puisse plus jamais être éditée et partagée". "Dans le cadre de l'éveil musical, le professeur avait la liberté de choisir des morceaux musicaux qui lui semblaient pertinents". "Le message que cette comptine véhicule est simple: un Chinois est forcément petit, aux yeux bridés, et à part du riz, il ne mange rien d'autre", a déploré Bernard Tran, président de l'association de promotion de la culture asiatique Mékong77, sur les ondes de France 24. Nous ne sommes pas signataires de ce texte qui a été donné dans deux classes dans une école à Aubervilliers. Elles ont également précisé envisager la "prise de sanctions" à l'égard de l'intervenante. Jusqu'à atteindre le président de SOS Racisme, Dominique Sopo: "Une effarante comptine apprise à l'école". "Nous sommes en France en 2017. Comment dès lors accepter que des personnes soient réduites à quelques clichés et renvoyées à une anormalité physique qui rime toujours avec illégitimité citoyenne?" "Dominique Sopo a de son côté indiqué sur sa page Facebook qu'à sa demande, le ministère de l'Éducation nationale s'était engagé à saisir le rectorat où se situe l'école dans laquelle cela a eu lieu".

Dernières nouvelles