Un traitement contre la cécité vendu près d'un million de dollars

Luxturna est considéré comme le premier médicament américain issu de la thérapie génique qui consiste à corriger une anomalie génétique en réparant le gène défectueux

Un traitement contre la cécité vendu près d'un million de dollars

Vendu par la compagnie Spark Therapeutics, ce traitement issu de la thérapie génique est censé "réparer" le gène défectueux qui provoque chez certains une dégénérescence de la rétine pouvant mener à la perte totale de la vue. Son nom: le Luxturna. Issu de la thérapie génique, ce médicament (le Luxturna) est l'un des plus chers au monde. Novartis s'est ainsi engagé à rendre l'argent aux assureurs et malades si son traitement, vendu 475.000 dollars, s'avérait inefficace.

Administré en dose unique, il a reçu l'accord de la FDA (Agence américaine du médicament) alors qu'aux Etats-Unis les débats sur la cherté des médicaments sont légions, notamment envers les prix pratiqués sur les "solutions innovantes". Il faut dire que cette dernière a l'habitude d'approuver les traitements qui fonctionnent (celui-ci a eu un taux de succès lors d'essais cliniques de 93 %) et ce, quel que soit leur prix.

Devançant les critiques, l'entreprise a promis le remboursement du traitement en cas d'inefficacité. Seulement 1.000 patients seraient susceptibles d'en bénéficier aux Etats-Unis, et seuls 10 à 20 nouveaux cas sont attendus par an dans les prochaines années.

Les investisseurs s'attendaient à ce que Spark place la barre encore plus haut, plus près d'un million de dollars, ce qui n'empêche pas le titre du laboratoire de s'adjuger 4,4% à 55,65 dollars à Wall Street vers 18h30 GMT. Elle envisage également de proposer un paiement en plusieurs fois si les autorités sanitaires le permettent. C'est le cas de Spinraza (Nusinersen en Europe), développé par Biogen et Ionis Pharmaceuticals contre l'atrophie musculaire, et de Soliris, fabriqué par Alexion Pharmaceuticals pour traiter une maladie rare des reins.

Dernières nouvelles