Un attentat dans une mosquée tue 14 personnes — Nigeria

Nigeria : 31 bûcherons enlevés

Nigéria : Un attentat suicide attribué à Boko Haram fait au moins 14 morts dans une mosquée

Mercredi, 14 fidèles musulmans ont été tués dans une attaque alors qu'ils effectuaient leur prière matinale dans une mosquée de Gamboru, dans le nord est du Nigeria, à la frontière camerounaise.

"Tout le groupe, composé de 31 jeunes hommes, a disparu depuis hier (mardi) matin, et il est clair, selon nous, qu'ils ont été kidnappés par Boko Haram", a expliqué Umar Kachalla, un chef des milices civiles qui combat auprès de l'armée nigériane dans le conflit.

De nombreux spécialistes expliquaient alors que cette vidéo n'était qu'un simple moyen pour Boko Haram de rappeler que le groupe djihadiste n'était pas encore dissous.

Cependant, force est de constater que malgré ce certain recul pris par les autorités, Boko Haram continue de sévir dans certaines régions du Nigéria.

Il y a quelques semaines, Boko Haram avait déjà kidnappé et assassiné dix bûcherons eux aussi de Gamboru tandis que, toujours dans la même région, deux agriculteurs ont récemment perdu la vie après avoir été sauvagement assassiné par des combattants islamistes.

Pour ses vœux du Nouvel an, le président nigérian Muhammadu Buhari a indiqué, lundi 1er janvier, que Boko Haram avait été "vaincu ".

L'insurrection, qui ravage le nord-est du Nigeria, a fait plus de 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés depuis 2009 et la région fait face à une très grave crise alimentaire et humanitaire.

Dernières nouvelles