Beaucaire : le maire FN supprime les menus de substitution dans les cantines

Une élève mange à la cantine

Une élève mange à la cantine Crédit: AFP

Cette mesure s'appliquera principalement le lundi, où l'édile a promis dans un entretien à Valeurs Actuelles, que "du porc sera servi chaque semaine".

Une décision qui pourrait bien être illégale puisqu'en 2015, le maire LR de Chalon-sur-Saône avait pris la même décision avant que le tribunal administratif de Dijon censure cette décision fin août 2017, estimant que la municipalité "n'avait pas accordé, au sens de la convention internationale relative aux droits de l'enfant, une attention primordiale à l'intérêt des enfants". Les parents aux mœurs alimentaires différentes, végétariennes, halal ou encore casher seront donc invités à trouver une alternative qui leur convienne.

Le maire veut aussi éviter un "apartheid" entre les enfants.

La loi n'impose pas aux maires de proposer des menus de substitution.

C'est par un entrefilet publié dans le journal municipal du mois de décembre que l'annonce a été faite. "Sans doute par souci d'organisation, ces enfants étaient séparés des autres", une situation inacceptable pour Julien Sanchez qui dit ne pas craindre les recours à la justice qui pourraient être mis en œuvre par les opposants à cette décision.

Julien Sanchez a justifié et assumé sa décision auprès de BuzzFeed. "Ce n'est pas mon rôle d'y renoncer pour des raisons religieuses". "Egalité dans les menus proposés, fraternité avec nos agriculteurs français et particulièrement les éleveurs de porcs qui sont en difficulté en ce moment, et liberté d'aller manger ailleurs pour ceux qui ne sont pas satisfaits".

Taclé sur Twitter, le maire de Beaucaire a rappelé son engagement: "Ecole = sanctuaire".

Dernières nouvelles