La grève du 11 janvier est suspendue — Air France

Les pilotes d'Air France lèvent leur préavis de grève

Les pilotes d'Air France lèvent leur préavis de grève

Ici un avion de la compagnie Air France à l'atterrissage. Selon eux, Air France a "bafoué les dispositions du Code des transports et du Code de l'aviation civile relatives aux prérogatives des commandants de bord" et les pilotes "ne sauraient accepter d'exercer leur métier sous la pression d'un management qui fait passer les questions de rentabilité loin devant la sécurité des passagers, des membres d'équipage et des aéronefs".

Finalement, un compromis a été trouvé avant la journée de mobilisation prévue jeudi.

A lire aussi: Ni low-cost, ni compagnie classique, Joon va-t-elle faire redécoller Air France?

La semaine dernière, les syndicats pilotes d'Air France, SNPL, SPAF et ALTER dénonçaient dans un communiqué de presse l'attitude de leur direction dans une situation bien particulière et menaçaient de faire grève ce jeudi.

Le protocole de sortie de conflit publié par l'intersyndicale est très clair: la compagnie tient calmer le jeu avec les pilotes et respecte intégralement leur point de vue.

Selon eux, ce commandant avait refusé de décoller d'Orly " pour des raisons de sécurité ", faute d'un chef de cabine " compétent", remplacé selon eux par un steward.

La direction avait de son côté affirmé que " les personnels "faisant fonction" de chef de cabine ont tous reçu une formation, (...) qui leur permet d'accomplir leur mission comme n'importe quel chef de cabine nommé ". La direction avait alors choisi de remplacer ce commandant de bord pour assurer le vol.

Selon le président du Spaf, la direction a toutefois reconnu lundi que " le vol concerné n'a pas fait l'objet d'un traitement adapté ". Et l'application d'un paragraphe litigieux du manuel d'exploitation de la compagnie (dit MANEX) est temporairement suspendue en attendant une nouvelle rédaction.

Avec cette menace de grève, les syndicats avaient voulu dénoncer les conditions dans lesquelles un commandant de bord avait été " débarqué " par la compagnie, le 2 janvier.

Dernières nouvelles