Le retour de Frédéric Haziza, accusé d'agression sexuelle, créé la polémique — LCP

Réunion au cours de laquelle, les journalistes devaient déterminer si Marie-Eve Malouines et Eric Moniot étaient encore dignes de diriger LCP. Au total, il y a eu 26 votants: 25 personnes ont répondu "non", 1 personne a voté blanc et aucune voix n'a été comptabilisée pour le "oui". La décision polémique a mené au vote d'une motion de défiance ce lundi 8 janvier, contre les deux membres de la direction. Les salariés protestent contre la réintégration du journaliste Frédéric Haziza, suspendu en novembre après la plainte d'une consoeur pour agression sexuelle. Mais après avoir diligenté une enquête interne, la direction de LCP a finalement décidé fin décembre de réintégrer Frédéric Haziza dans sa rédaction, ainsi que de l'autoriser à faire son retour à l'antenne.

L'enquête interne sur le comportement inapproprié de Frédéric Haziza a-t-elle été bâclée? "Certains salariés ont expliqué avoir dénoncé d'autres comportements totalement inappropriés de la part de Frédéric Haziza après 2014 et ne pas retrouver leur témoignage dans le 'rapport' d'enquête interne", dénonce le communiqué, qui s'inquiète de la "souffrance au travail" au sein de la rédaction, et pointe du doigt les "déclarations mensongères, voire tentatives d'intimidation" de la dirigeante, Marie-Eve Malouines. Frédéric Haziza a vraisemblablement reçu le soutien de la direction dans cette affaire.

Dernières nouvelles