Nicolas Hulot annonce un "changement d'échelle" — Transition énergétique

Yves de La Fouchardière a indiqué que d’autres éoliennes pourraient voir le jour pour les Fermiers de Lou

Yves de La Fouchardière a indiqué que d’autres éoliennes pourraient voir le jour pour les Fermiers de Lou

"Avec Bruno Le Maire, nous sommes en train de préparer un accélérateur de la transition écologique, et notamment de la transition énergétique, pour changer d'échelle", a déclaré Nicolas Hulot.

- l'augmentation du volume des appels d'offres solaires, qui passeront de 1,5 GW à 2,5 GW par an. "On va changer d'échelle en essayant de rendre acceptable tous ces projets et de sortir d'une position conflictuelle", a-t-il ajouté. Lors de sa visite sur le site éolien EoLoué à Juillé ce lundi 8 janvier, le ministre de la Transition écologique et solidaire va même grimper au sommet de l'une des éoliennes, à 95 mètres de haut, selon RTL et BFMTV. Il porte aussi bien sur des aspects procéduraux, des leviers financiers, la planification. Les conclusions seront présentées le 18 janvier 2018.

Concernant l'éolien offshore, alors que la France ne comptera aucune éolienne en mer avant 2020 voie 2021, le ministre a d'ores et déjà proposé des simplifications majeures dans le cadre du projet de loi pour une société de confiance.

- un débat public plus en amont pour garantir une concertation plus efficace.

En matière de photovoltaïque, le ministre a annoncé la sélection de 283 lauréats, pour un volume de 150 mégawatts (MW), dans le cadre de la troisième période de l'appel d'offres pour des installations photovoltaïques sur bâtiment. "A terme, " chaque territoire, chaque citoyen, s'il le décide " pourra " produire sa propre énergie pour sa propre consommation ". Des objectifs ambitieux ont été fixés à l'horizon 2023 pour cette filière: entre 18,2 et 20,2 GW de puissance installée (la puissance raccordée du parc solaire photovoltaïque atteignait 7,7 GW au 30 septembre 2017). L'augmentation des volumes prendra effet progressivement, dès les prochaines périodes des appels d'offres, qui auront lieu en mars pour les installations sur bâtiment et en juin pour les centrales au sol.

D'autres mesures enfin ont été prises concernant l'autoconsommation, qui s'accélère avec 6000 projets déclarés sur le seul premier semestre 2017 contre environ en 2016.

- un système de soutien mis en place avec un arrêté tarifaire pour les plus petites installations et un appel d'offres pour les plus grandes.

Plus globalement, la stratégie française de déploiement des renouvelables électriques s'appuie sur trois piliers.

Dernières nouvelles