Gobee bike quitte Lille, Reims et Bruxelles

Lille: fin des vélos libre-service

Nord: Le service Gobee bike jette l'éponge à Lille

En cause, le vandalisme qui vient ébranler ce système.

Quel avenir pour Gobee.bike à Paris et Lyon?

.

À peine arrivé, déjà parti.

Face à la dégradation trop fréquente de ses vélos en libre-service, Gobee.bike a décidé de cesser son activité à Lille, Reims et Bruxelles. Les vélos vert pomme qu'on louait 50 centimes la demi-heure n'auront fait qu'un petit tour dans ces agglomérations. Cette jeune pousse était le premier opérateur à proposer des vélos en libre-service et sans borne en France. "Leur façon de faire est très particulière d'autant plus que début décembre, un mois après leur arrivée, ils nous avaient dit être très satisfaits".

D'après Le Figaro, à Reims, 380 vélos sur 400 n'étaient ainsi plus utilisables au bout de deux mois.

Dans toutes ces villes, Gobee bike a envoyé un e-mail à ses clients justifiant l'arrêt de son service. Selles volées, rayons voilés, cadenas endommagés, vélos vendus sur Le bon coin ou retrouvés dans le canal. les déprédations concernant les bicyclettes sont innombrables.

Les abonnés ont pu recevoir ce mardi 9 un message les informant de la triste nouvelle: "Lille, c'est avec tristesse que nous te disons au revoir... les dégâts causés à notre flotte ont atteint des limites que nous ne pouvons plus surmonter", ont notamment pu lire les usagers de la capitale des Flandres. "Nous ne pouvons plus supporter ni le coût financier, ni le coût moral des réparations. C'est pourquoi, aujourd'hui, nous mettons un terme à notre service dans la ville de Reims." . Les utilisateurs seront remboursés de la caution de 15 euros qu'ils ont été obligés de fournir.

Dernières nouvelles