L'abrogation d'un programme pour les sans papiers bloquée aux Etats-Unis

Etats-Unis un juge suspend l'abrogation par Trump d'un programme pour les jeunes sans-papiers

Manifestation en faveur du programme DACA le 5 septembre 2017 à Washington Paul J. RICHARDS

Aux Etats-Unis, après les manifestations géantes contre l'expulsion de 700 000 immigrés illégaux, place à la négociation.

Donald Trump a déclaré en septembre qu'il abrogeait le programme, mais qu'il retardait de six mois l'application de cette décision afin que le congrès trouve une solution pour cette population. Mardi, le président américain s'est montré ouvert à un accord bi-partisan avec les démocrates.

" Cela devrait être une loi d'amour ", a lancé le locataire de la Maison Blanche lors de cette réunion, en présence de sénateurs et de représentants des deux partis. "Nous avons besoin d'un mur", a-t-il martelé pendant la rencontre, à laquelle, fait rare, les journalistes ont pu assister pendant près d'une heure.

" Je pense que cela peut être fait très rapidement ", a estimé le dirigeant, regrettant le degré " d'animosité et de haine " entre démocrates et républicains qui pollue selon lui la vie politique américaine depuis de nombreuses années.

Mais il a lié toute régularisation à son projet de mur, auquel les démocrates se sont jusqu'à présent opposés fermement, le chantier étant pour eux un symbole xénophobe.

Donald Trump, président des Etats-Unis: "Nous parlons de ce sujet depuis longtemps".

Dernières nouvelles