Sécurisation des réseaux Wi-Fi

CES 2018 : bientôt un Wi-Fi beaucoup plus sécurisé grâce au WPA3

WPA3 : après Krack, une nouvelle norme Wi-Fi veut mieux protéger nos appareils

Après la découverte de la faille KRACK (pour "Key Reinstallation attACKs ") en octobre 2017, la Wi-Fi Alliance (composée de grandes entreprises de l'informatique telles qu'Apple, Intel ou encore Microsoft) a travaillé dur pour mettre en place un nouveau standard. A la clé, en théorie: le risque d'interception de données, de détournement de l'utilisateur vers des sites et services malveillants, ou encore d'injection de données à son insu.

Le consortium Wi-Fi Alliance profite de ce début d'année et du CES 2018 pour annoncer l'arrivée prochaine du WPA3.

Le nouveau protocole saura résister aux attaques "dictionnaire " Si les règles régissant le Wi-Fi évoluent, c'est bien entendu pour transiter vers davantage de sécurité.

"Le WPA3 se dotera de " 4 nouvelles capacités", explique la Wi-Fi Alliance, dont deux doivent " délivrer une sécurité renforcée même dans le cas d'utilisation de mots de passe faibles " tout en simplifiant le processus de configuration sécuritaire pour les appareils ne possédant pas, ou peu, d'interface de visualisation.

La troisième nouveauté doit " renforcer la confidentialité des échanges sur les réseaux ouverts par chiffrement individualisé des données ". Avec le WPA2, il est en effet facile de capter le trafic transitant entre le terminal du client et un réseau Wi-Fi public, comme on en trouve dans les aéroports, les gares, les bibliothèques, les magasins. "Mais désormais, les appareils devront les supporter, faute de quoi ils ne recevront pas le label de certification WPA3 ".

Dernières nouvelles