Euralis veut fermer son usine à Dunkerque — Dunkerque

Marc Demeure  MAXPPP

Marc Demeure MAXPPP

"Le pôle alimentaire a enregistré des pertes nettes cumulées de 63 millions d'euros ces cinq dernières années et supporte une dette de 186 millions d'euros qui devient un frein à l'investissement et au développement de ces marques" fait savoir la coopérative béarnaise dans un communiqué.

En cause selon Euralis, "la pression sur les prix exercée notamment en grande distribution" mais aussi de "nouvelles tendances" (prêt-à-manger, internet ou l'engouement pour le naturel) prisées des consommateurs, des changements auxquels "le Pôle Alimentaire n'est pas en mesure de répondre aujourd'hui". "Les sites industriels connaissent un taux de sous-activité chronique, autour de 50% en moyenne, et les coûts logistiques sont surdimensionnés par rapport au volume d'activité." .

Le Pôle alimentaire regroupe les activités foie gras et traiteur du groupe Euralis, avec des marques fortes, comme: Rougié, pour les professionnels de la gastronomie en France et à l'international; Montfort, présente dans toutes les grandes enseignes de la distribution en France; Jean Stalaven, le traiteur leader fournit les commerces de proximité et la restauration.

Quant à l'activité canard gras qui représente 47 % du chiffre d'affaires du pôle, elle a notamment été " fortement et durablement touchée par les deux épisodes de grippe aviaire de 2015 et 2016 ". Le groupe prévoit une rationalisation de son outil de production, mais aussi d'investir plus de 45 millions d'euros sur trois ans pour pouvoir ensuite partir à la conquête de nouveaux marchés. Les démarches pour trouver un repreneur seraient déjà initiées précise le communiqué d'Euralis.

L'information et la consultation des représentants du personnel débuteront le 19 janvier prochain. Ce pôle, qui pèse plus de 2500 salariés et 475 millions d'euros de chiffre d'affaires, est confronté à de lourdes pertes. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Dernières nouvelles