"Tout ça finira mal" prédit Warren Buffett au sujet du bitcoin

87 ans l'oracle d'Omaha prévoit sa succession

Warren Buffett

Warren Buffett et son partenaire de longue date, Charles Munger, 94 ans, conservent eux leurs responsabilités à la tête du holding et la responsabilité de sa politique d'investissement.

M. Buffett, dont les oracles font souvent trembler Wall Street, n'a pas pour autant donné davantage de précisions sur le calendrier de sa succession.

A l'occasion d'une interview accordée à CNBC, Warren Buffet a notamment affirmé, avec une "quasi-certitude", que "la récente folie sur le bitcoin et les autres devises virtuelles" allait "mal finir".

L'investisseur milliardaire américain Warren Buffett, 87 ans, a entamé le processus devant organiser sa succession à la tête de son holding Berkshire Hathaway en nommant mercredi deux des candidats éventuels au sein du Conseil d'administration. "Nous n'en possédons aucune, nous ne parions pas sur leur baisse, nous n'investirons jamais" dans ces crypto-monnaies, a-t-il ajouté, tout en admettant avoir des connaissances limitées sur le sujet. "J'ai déjà assez de problèmes comme ça avec les choses que je pense connaître en partie. Pourquoi irais-je parier à la hausse ou à la baisse sur quelque chose dont je ne connais rien?", a-t-il demandé.

Il a aussi ironisé sur Apple lorsque interrogé sur les perspectives de développement du géant de l'internet et de ses smartphones, aujourd'hui première capitalisation boursière mondiale: "lorsque j'en achèterai un, alors on pourra dire que c'est fini car je serai le dernier client", a-t-il lancé en révélant ne posséder qu'un téléphone mobile basique. Le patron de Berkshire Hathaway a bâti sa fortune - elle se monte à 88 milliards de dollars - avec des investissements dans des entreprises à l'activité porteuse dont la valorisation est sous-estimée.

Dernières nouvelles