Facebook annonce de nouvelles modifications sur le fil d'actualités

Le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg veut

Facebook modifie profondément son fil d'actualité : les amis d'abord, les contenus publics ensuite

"J'ai demandé à nos équipes de production d'étendre le focus: au lieu de vous aider à trouver un contenu pertinent, nous vous aiderons à atteindre des interactions sociales plus sensées".

Pour se démarquer de la concurrence et continuer d'être le réseau social numéro 1, Facebook doit donc faire en sorte que le temps passé par les utilisateurs sur le réseau soit utile et contribue à ce rapprochement.

Facebook compte modifier le fonctionnement de son fil d'actualité (newsfeed), en poussant davantage les statuts de ses amis et de la famille. Facebook va toujours se baser dessus, mais va tout de même mettre en priorité les statuts des amis pour, selon ses dires, "rapprocher les personnes ".

John Hegeman, le responsable des fils d'actualité Facebook résume ainsi la mise à jour à l'AFP "C'est un grand changement". "La vidéo et d'autres contenus publics ont explosé sur Facebook ces dernières années".

Les lecteurs s'informent de plus en plus sur Facebook et Google et ceux-ci captent désormais l'essentiel de la publicité numérique, tandis que le secteur de la presse voit la publicité baisser sur ses supports traditionnels.

Les vidéos ou articles d'actualité de firmes de médias seront moins souvent présentes, à moins que des amis n'y réagissent.

"Le monde se sent anxieux et divisé, et Facebook a beaucoup de travail à faire - que ce soit pour protéger notre communauté contre les abus et la haine, se défendre contre l'ingérence des Etats, ou s'assurer que le temps passé sur Facebook l'est à bon escient", écrit Zuckerberg dans le billet Facebook annonçant sa résolution.

On reproche aux algorithmes du premier réseau social d'avoir pu privilégier les fausses informations dans les flux d'actualités des utilisateurs, et influer sur l'élection présidentielle américaine de 2016, ainsi que sur le discours politique dans de nombreux autres pays.

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg regrette que les nouvelles des proches soient noyées par les publications des entreprises.

Dernières nouvelles