New York hausse le ton face à cinq géants pétroliers

New York intente une poursuite contre cinq pétrolières

New York hausse le ton face à cinq géants pétroliers

Le maire de New York, Bill de Blasio, entend ainsi réclamer que les géants du secteur pétrolier déboursent des milliards de dollars pour permettre à la Ville de payer les coûts engendrés par les impacts des changements climatiques. New York leur demande aussi les milliards nécessaires pour se préparer à la hausse du niveau de la mer, à des tempêtes plus puissantes et à des températures plus élevées. Elle reproche à BP, Chevron, ConocoPhillips, ExxonMobil et Shell, leur responsabilité dans le changement climatique. "New York devient aujourd'hui une capitale de la lutte contre le changement climatique sur cette planète, a déclaré Bill McKibben, co-fondateur de 350.org. Avec ses communautés extrêmement vulnérables à la montée des eaux, la ville nous montre le tempérament pour lequel elle est célèbre: ne pas faire comme si travailler avec les producteurs d'énergies fossiles allait tant bien que mal sauver la situation, mais plutôt s'élever contre ces derniers, sur les marchés financiers et au tribunal".

"Ce type d'action en justice (.) contre une industrie qui propose des produits sur lesquels nous nous reposons tous pour faire fonctionner l'économie et vivre au quotidien, n'en est pas une", a indiqué Exxon. Elle a été saluée par plusieurs associations de défense de l'environnement, dont Greenpeace. Cela pourrait signifie le retrait de plus de cinq milliards de dollars des secteurs pétroliers, gaziers et du charbon.

Ces actifs, qui seraient cédés dans les cinq ans en cas de validation après analyses, font partie du portefeuille des cinq fonds de pension municipaux qui assurent les retraites des enseignants, des employés municipaux, des policiers, des pompiers et du personnel administratif des écoles de la ville, selon ce communiqué.

Bill de Blasio a souligné que New York était la première grande ville du pays à prendre une telle initiative, qui permet de se "mobiliser pour les générations futures".

Elle a aussi l'intention de se débarrasser de quelque 5 milliards de dollars en investissements dans des sociétés actives dans les énergies fossiles.

Fin décembre, le gouverneur de l'État de New York, Andrew Cuomo, avait indiqué vouloir geler des investissements du fonds de pension des fonctionnaires de l'État (NYSCRF) dans les énergies fossiles, ainsi qu'un plan de désengagement.

Outre New York, d'autres grandes villes américaines ont déjà envisagé de désengager leurs fonds de pension publics des énergies fossiles, notamment San Francisco et Seattle, mais aucune n'est encore passée à l'acte.

Dernières nouvelles