Un potentiel de 1 224 recrutements en Occitanie — Transport

Le secteur Transport-Logistique des Hauts-de-France peine à recruter

Transport et logistique en Normandie : 961 postes identifiés

- Conducteurs routiers avec 1 330 besoins exprimés dont 1 209 Conducteurs en Transport Routier de Marchandises, 106 Conducteurs en Transport Routier de Voyageurs et 15 Conducteurs déménageurs (10 postes de Déménageurs sont également à pourvoir).

Opérateurs et exploitants logistiques, 69 besoins exprimés dont: 25 manutentionnaires, 22 agents de quai, 14 caristes, 2 préparateurs de commandes, 1 magasinier, ou encore 5 exploitants.

Exploitants transport, affréteurs et agents de transit, 40 besoins exprimés.

Mécaniciens avec 9 besoins exprimés.

Commerciaux avec 6 besoins exprimés.

Département de l'Aude: Le territoire de Narbonne aura 12 postes à pouvoir et 8 à Limoux.

Département de la Lozère: La Lozère affiche 9 postes à pourvoir. Ce comité est chargé d'identifier les candidats directement employables pour les mettre en relation avec les entreprises et de repérer les profils nécessitant une action de formation, complémentaire ou d'accès au métier.

Face aux difficultés de recrutement rencontrées par les entreprises de Transport et de Logistique, les organisations professionnelles de la branche (FNTR, Union TLF, FNTV, CSD et Unostra) ont lancé en septembre dernier l'initiative TREMPLIN (TRansport EMPLoi INnovation), grande mobilisation en faveur de l'emploi, du recrutement et de l'attractivité des métiers dans le transport routier de marchandises, de voyageurs, de la logistique et du déménagement.

Souffrant d'une mauvaise image de métiers pénibles et où il n'est pas toujours facile de concilier vie professionnelle et familiale, les entreprises de transport et de logistique ont du mal à embaucher.

Lancée mi-novembre cette deuxième phase axée sur la constitution d'un vivier de candidats commence à porter ses fruits et a, jusqu'à présent, permis de collecter 565 candidatures en Nouvelle-Aquitaine.

Dernières nouvelles