Ce nonagénaire tue sa voisine à coups de canne — Deux-Sèvres

Celles-sur-Belle

Google Map

Il semblerait que le résident ait été pris "d'un coup de folie" lorsqu'il s'est attaqué aux deux femmes avec sa canne, rapporte La Nouvelle République.

Ce pensionnaire de 91 ans est soupçonné d'avoir mis des coups de canne à deux autres résidentes âgées de 85 et 90 ans. Cette dernière, âgée de 86 ans, a été hospitalisée. Le nonagénaire n'était jusqu'alors pas connu pour être violent, a souligné la direction de l'Ehpad (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) de Celles-sur-Belle.

Le nonagénaire a été interné dans un établissement spécialisé en raison de son état psychologique, a indiqué une source proche de l'enquête à l'AFP.

Le parquet de Niort s'est dessaisi au profit de celui de Poitiers qui a ouvert une information judiciaire pour "homicide volontaire et tentative d'homicide volontaire sur personnes vulnérables". En décembre 2016, une octogénaire souffrant de la maladie d'Alzheimer avait tué une autre patiente de 85 ans dans une maison de retraite d'Agen. Elle avait alors immédiatement été admise dans un service psychiatrique. Le directeur de l'établissement a pris la parole à l'occasion du déjeuner, pour échanger avec les résidents sur les évènements de la nuit.

Dernières nouvelles